Enregistrement Graphique de la répétition du groupe de musique « No Code »

Une expérience de facilitation graphique d’un groupe de rock

Dimanche 5/03/2017 je rejoignais le groupe « No Code » pour enregistrer graphiquement leurs morceaux pendant une séance de répétition (No Code sur Youtube).

C’est une première. Enregistrer une conférence avec un exposé plus ou moins clair n’a rien à voir avec l’enregistrement d’un groupe de musique. Bien sûr il y a les paroles, mais comment capter l’interprétation, l’intention ?

Avant la séance je m’étais préparé en m’exerçant sur quelques thèmes que m’avait transmis le batteur. Mais ce n’est qu’une partie du groupe, une sensibilité (même si elle est bien présente car la batterie n’est pas l’instrument le plus discret…)

Quand je suis arrivé, j’ai découvert un groupe constitué d’un batteur donc (Martin), d’un guitariste (Laurent) et d’un bassiste (David) accompagnant une chanteuse (Maud). Il me fallait donc retranscrire ce qu’exprimaient ces 4 musiciens dans un groupe très soudé !

Au terme d’une heure et demie, j’ai placé quelques morceaux sur le dessin. Ils formaient l’ossature de mon enregistrement en faisant ressortir quelques thèmes :

  • L’inquiétude, la mélancolie, le côté sombre de la vie, à droite
  • Le rêve, l’onirisme, la nostalgie à gauche
  • Et une énorme autoroute (à dessiner) reliant ces deux thèmes et sur laquelle j’allais placer les morceaux suivants… 
Après 1 heure et demi de répétition

Et oui, je suis resté jusqu’à la fin de la séance (4 heures de dessin) avec un dernier bœuf à la fin qui m’a permis de transmettre l’énergie du groupe dans des à  plats de pastels pour finir de donner du relief au dessin :

La fresque finale au bout de la journée

Une superbe expérience à reproduire quand  j’aurai retrouvé toute mon audition, qu’est-ce qu’ils jouent fort !!!

Faciliter graphiquement un brainstorming façon « World Café »

Expérimentation d’un atelier façon visual world-coffe sur « le changement en entreprise », vaste sujet !

Lundi 27/02/2017 à la maison des associations, nous avons fait un Scribe Klub d’un nouveau genre.

Cette fois pas de scribing d’une conférence vidéo, pas d’initiation à la Facilitation Graphique, ni de développement de notre bibliothèque de symboles. Non, j’ai proposé un atelier autour de la Facilitation Graphique d’une séance de Brainstorming

Pourquoi ? Parce que je voulais en finir avec ces séances qui se terminent par une multitude de notes collantes (ti-tsop) qui s’accumulent sans qu’il n’en ressorte aucun résultat synthétique.

Après la tempête dans les crânes, pétole !
Alors cette fois nous avons appliqué la Facilitation Graphique au Brainstorming moussaillons !

Nous avons déroulé cet atelier en 4 étapes :

  1. Ecrire avant de dessiner pour faire ressortir des thèmes
  2. Apporter la force de l’image à chaque thème
  3. Consolider les différents thèmes
  4. Bâtir une vision d’ensemble en créant des liens entre nos thèmes
Première table de ce world-coffe graphique

Le tout en World Café sur le thème du « Changement en Entreprise », avec des rapporteurs à chaque table et des voyageurs qui changeaient de table…

Seconde table de ce world-coffe graphique

Cet atelier m’a été inspiré par le FACILIT’ON que nous avons animé, Fanny, Jan (@Jan_Gunther), Patrick et moi, un grand merci à eux.

Merci aux participants, Montaine, Sophie, Benjamin, Jean, Philippe et Thomas ; vous avez été fantastiques 🙂