Enregistrement Graphique de la répétition du groupe de musique « No Code »

Une expérience de facilitation graphique d’un groupe de rock

Dimanche 5/03/2017 je rejoignais le groupe « No Code » pour enregistrer graphiquement leurs morceaux pendant une séance de répétition (No Code sur Youtube).

C’est une première. Enregistrer une conférence avec un exposé plus ou moins clair n’a rien à voir avec l’enregistrement d’un groupe de musique. Bien sûr il y a les paroles, mais comment capter l’interprétation, l’intention ?

Avant la séance je m’étais préparé en m’exerçant sur quelques thèmes que m’avait transmis le batteur. Mais ce n’est qu’une partie du groupe, une sensibilité (même si elle est bien présente car la batterie n’est pas l’instrument le plus discret…)

Quand je suis arrivé, j’ai découvert un groupe constitué d’un batteur donc (Martin), d’un guitariste (Laurent) et d’un bassiste (David) accompagnant une chanteuse (Maud). Il me fallait donc retranscrire ce qu’exprimaient ces 4 musiciens dans un groupe très soudé !

Au terme d’une heure et demie, j’ai placé quelques morceaux sur le dessin. Ils formaient l’ossature de mon enregistrement en faisant ressortir quelques thèmes :

  • L’inquiétude, la mélancolie, le côté sombre de la vie, à droite
  • Le rêve, l’onirisme, la nostalgie à gauche
  • Et une énorme autoroute (à dessiner) reliant ces deux thèmes et sur laquelle j’allais placer les morceaux suivants… 
Après 1 heure et demi de répétition

Et oui, je suis resté jusqu’à la fin de la séance (4 heures de dessin) avec un dernier bœuf à la fin qui m’a permis de transmettre l’énergie du groupe dans des à  plats de pastels pour finir de donner du relief au dessin :

La fresque finale au bout de la journée

Une superbe expérience à reproduire quand  j’aurai retrouvé toute mon audition, qu’est-ce qu’ils jouent fort !!!